" Mémé, quand je serais grand, je ferai un beau restaurant dans ta maison..."
      Ma mémé, c'était Victorine...
      Beaucoup, dans notre village, se souviennent de l'épicerie-bar à l'intérieur même de la ferme, que Victorine tenait en 1923, tout en s'occupant des vaches.
      Puis en 1964, mes parents ont continué ce travail. L'épicerie-bar et la ferme ont grandi. En 1991, nous avons décidé de poursuivre la tradition.
      Merci à mes parent, à ma famille, à mes amis et à tous ceux qui ont soutenu cette idée d'enfant de créer "La Ferme de Victorine" dans ce typique lieu de             montagne si cher à mon coeur.
                                                                                                                                                                                           James ANSANAY-ALEX